Le village des Alternatives …

Dakar, la capitale sénégalaise a accueilli son 1er village des alternatives aux changements climatiques les samedi et dimanche 1 et 2 octobre 2016. La place de l’obélisque, lieu de rencontres et de rassemblement a servi de plate forme d’échanges, d’expositions, de conférences et de services à près de 60 porteurs de projets verts et d’alternatives locales, venus proposer des modèles de résilience dans les thématiques suivantes : assainissement/ cadre de vie, agriculture saine/durable, pêche durable, énergie/climat, éducation à l’environnement, biens communs, citoyenneté/ démocratie/médias libre et enfin économie sociale et solidaire. Pour Alternatiba Dakar, mouvement citoyen populaire orienté vers la lutte active contre le changement climatique à travers l’organisation de « villages des alternatives » où sont exposées les solutions concrètes au dérèglement climatique, il importe de rendre facilement accessibles ces solutions afin qu’elles puissent servir les populations au quotidien.

S’approprier les solutions vertes et porteuses de développement durable

Plusieurs solutions écologiques ont pu être présentées à l’ensemble des tous les participants. Des énergies renouvelables aux produits de recyclage en passant par l’agriculture verte les solutions n’ont pas manqué. Il s’est agit plus principalement d’offrir à plus d’une centaine de visiteurs, des idées pratiques pour les aider à changer leur mode de vie dangereux et destructeur vis à vis de l’environnement; de faciliter leur quotidien en valorisant une alimentation bio, en suscitant leur intérêt pour le développement durable et la nécessité d’adhérer aux nouveaux modèles d’économie et d’emplois verts.

climat1

Réduire, réutiliser, recycler : une désormais trio-nécessité

L’urgence aujourd’hui pour les écologistes consiste en la réappropriation saine des matières à la surface de la terre. Le réchauffement climatique s’il est un phénomène naturel est dû aux activités néfastes de l’Homme. La production de carbone CO2 est un danger pour l’environnement et surtout pour l’homme qui la produit. Pour réduire donc les émissions de CO2 dans l’espace, chacun doit s’appliquer à réutiliser et recycler les matériaux plutôt que d’en faire des déchets nuisibles.

Implication citoyenne : chacun doit être un porteur d’initiative verte

climat2

Peu importe son appartenance politique ou ethnique, la question des changements climatique nous concerne tous. Le citoyen d’aujourd’hui doit s’intéresser à la problématique de développement durable. Les alternatives aux changements climatiques restent aujourd’hui les premières et importantes options capables d’opérer la transformation écologique nécessaire à l’Afrique. Les alternatives devraient être à portée de tous. Il faut le faire avant qu’il ne soit trop tard. C’est bien ce qu’a voulu faire comprendre le mouvement citoyen Alternatiba Dakar quand il sensibilise  » Plus tard, ce sera tard. Changeons le système, pas le Climat ! ».

Siamlo Victoria – Gestionnaire des ressources bénévoles pour Alternatiba Dakar –  1er Village des Alternatives  –  2016

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s