CROIRE, AU POTENTIEL DU CONTINENT …

En 2012, 65% de sa population avait moins de 20 ans. Plus de 75% des jeunes, en situation de sous-emploi. Avec près de deux milliards d’habitants, l’Afrique tend désormais à devenir le continent le plus peuplé ces cinquante prochaines années. Classée continent de l’avenir par les organismes bancaires internationaux, plusieurs de ses pays avec leur démographie galopante, tentent de stabiliser leurs croissances. Les plus ambitieux essaient tant bien que mal de quitter la croissance intermédiaire, pour se placer à deux chiffres. De belles perspectives économiques, des indicateurs macroéconomiques positifs se distinguent dans cette mêlée de retard que plusieurs pays ont eu tendance à accumuler. Les indices bancaires, plus ou moins incertains il y a de cela quelques années, se (re) affirment. La croissance économique bondit. L’Afrique, plus que jamais consciente et confiante de ses ressources, veut se déployer dans toute sa force. L’Union Africaine et ses mécanismes d’appui redessinent de nouvelles perspectives. Avec le nouvel Agenda 2063, l’Afrique a réussi ! A être un continent intégré, uni, prospère, et totalement indépendant. Mais environs 50 années se profilent encore, avant le sacre de cette prédiction!

Puis, à l’horizon de ces ambitions, la franç(à)frique, le terrorisme, le tribalisme, la corruption … sortent leurs griffes. Enfin, vient la grande jeunesse. Celle-là même qui représente le sésame d’ouverture de cette Afrique de l’an émergent. Plusieurs d’entre nous souhaitent vivement voir jusqu’où elle capable d’aller.

Le Boeing Afrique « Air2016-an 2063 » s’est déjà positionné sur l’échiquier international, avec ses champions nationaux à bord qui n’ont peur de rien. Ils osent, prétendent, agissent … et surtout rêvent de déposer leur mastodonte sur le meilleur tarmac!

Avec un « potentiel branding » important et une signature africaine artistique imposante riche de sa diversité culturelle, les africains sont prêts à (re) faire l’histoire de leur continent. J’aime bien ce qu’ils entreprennent en chiffres non seulement, mais encore le résultat de leurs folies économique et artistique. Car pour créer des monuments qui vont marquer l’histoire de l’humanité il faut être un peu fou, n’est-ce pas?!

Siamlo Victoria, 16 septembre 2016.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s