Retrouvailles sur les côtes musicales africaines …

La musique africaine de retour avec Moi.

Ici c’est Sékouba Bambino dans « Ma chérie moi je t’aime ». Eh oui, j’ai sélectionné cette belle chanson pour ceux qui manquent d’idées pour déclarer leur flamme ce week end. A consommer sans modération. Vous pourriez en être très inspirés. C’est un cadre de tournage vidéo sobre et vraiment authentique. Vagues irrégulières du fleuve, pirogues aux larges des sourires et pas seulement des côtes du pays d’origine du musicien la Guinée. Sékouba Bambino c’est l’africain amoureux, exceptionnel et romantique. Sa voix magique berce même les flots. Merci Sékouba pour cette chanson qui a marqué des millions de personnes sur tous les continents et qui a confirmé le talent de la musique mandingue, riche en sonorités.

Et puis c’est avec Salif Keita  qui nous transporte dans l’univers de la sagesse africaine avec « Kuma », qui veut dire « Parole » en langue Bambara. Originaire du Mali, Salif Kéïta a hérité d’une belle tradition de parole ou devrais je dire de parolier. C’est de l’empire du Mali ou l’empire Mandingue que sont sortis les « Griots ». Ces maîtres de la parole. Nous savons tous ce que la parole représente pour l’Humanité. La parole créatrice, à l’origine de grandes actions. « Kuma » fait partie des chefs-d’œuvre de cet géant de la musique africaine. « Kuma » est une belle chanson, que vous adoreriez écouter si vous avez un précieux penchant pour la musique traditionnelle, et si les mots vous manquent pour glisser des maximes en vers sur des lignes.

Tout le monde connaît Lokua Kanza. Point. Ce n’est pas discutable mais bon, relativisons. Vous avez certainement suivi ce coach dans The voice version Afrique « The Voice Afrique ». Lui, c’est un Congolais de Kinshasa c’est à dire de la République Démocratique du Congo. Le pays de Papa Wemba, de Koffi Olomidé, Fally Ipupa, Extra MusicaBref, vous comprendrez qu’il n’y a pas de hasard. C’est ce talent symbolique qui le caractérise, qui en as fait un artiste planétaire. Il a joué un rôle important dans la carrière musicale de Charlotte Dipanda, cette très très talentueuse musicienne camerounaise qui fait partie des espoirs de la musique africaine et internationale. « Nakazonga », c’est le retour d’un être singulier (soi), dans une projection singulière (le meilleur). Lokua sait vraiment éveiller les sensibilités. Je me dis que c’est certainement à cause de ce genre d’artiste que la maxime déclare : « La musique adoucit les mœurs ». Eh oui, il n’y a pas de poésie en dehors du talent de Lokua » ou … devrais je dire : « Il n’y a pas de Lokua sans poésie et sans Afrique ». L’Afrique et la poésie, c’est lui. Un duo pour les passionnés de ces deux éléments.

 

Excellente Fin de semaine et Joyeuses Pâques !!!

Sources vidéos indiquée

Source image à la une: Times24infos

Siamlo Victoria

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s