La Motinerie sur scène le 10 Juin …

Depuis un mois, un challenge est né sur la toile: #Motinerie. Ce hashtag a fait le tour des profils d’une fort belle manière. J’ai décidé de m’y mettre à fond. D’une part l’environnement socio-politique tendu et la loi sur la pénalisation de la presse et d’autre part, un peu poétesse dans l’âme, j’ai choisi aussi d’exprimer ce que ce mot m’inspirait d’engageant. Aujourd’hui, le premier spectacle de #Motins a lieu dans la ville d’Abidjan. Rencontre avec l’un des précurseurs.

Présentez-vous (artistiquement parlant) :

Je suis Placide KONAN, ivoirien et jeune poète slameur. Membre également de l’École des Poètes.

Depuis combien de temps écrivez-vous des poèmes ?

J’écris depuis bientôt 15 ans.

Vous organisez un « festival » des mots spécial #motinerie, expliquez-nous le concept de cette rencontre ?

Un festival ! Pas vraiment. Je dirai un spectacle de poésie et de slam dénommé : la fête des mots. Ce spectacle est une initiative de l’école des poètes. Il est organisé tous les deuxièmes samedi du mois à la Bibliothèque Djodjo de Bingerville en Côte d’Ivoire. Le concept #motinerie est un jeu de mot en référence au mot mutinerie. Il a été lancé par le Délégué de l’école des poètes sur Facebook juste après les récentes mutineries connues en côte d’ivoire. Il consistait pour chaque ‘’motin’’ de dresser des rafales de mots sur la toile. Il s’agit donc de fustiger cette mutinerie et d’autres incohérences à travers nos mots. Le spectacle spécial motinerie est donc un spectacle qui se veut engagé.

Comment comprendre un tel festival spécial motinerie ?

C’est une lutte que nous avons débutée et que nous comptons développer à travers nos activités. Une sorte de mots pour maux. Ce spectacle spécial #motinerie vise à éveiller les consciences, à exprimer notre mécontentement. Il est le premier d’une longue série.

Pensez-vous que ce spectacle est un retour de la jeunesse vers une écriture beaucoup plus engagée ?

17021348_1280835618665256_1211337084139357437_n
Placide tout juste au milieu et devant avec le Collectif des Slameurs avec des figures comme Lydol LaSlameuse, Kapegik Officiel, Ariel Ménélik etc

Un retour oui pour certains, un début pour d’autres mais une écriture habituelle pour la plupart. Il est surtout un moyen pour tous ceux qui le désire bien d’exprimer leur attachement à la liberté, la normalité, la justice, la vie.

Quel est le lien de ce spectacle avec les événements survenus en Côte d’Ivoire ?

La #motinerie comme je l’ai dit ci-dessus est une réponse à la mutinerie et à d’autres incohérences. Mieux, une réaction littéraire et d’abord poétique à celles-ci. Le lien est qu’il y a revendication. Tandis que les autres revendiquent avec des munitions et sont mutins, nous, nous revendiquons avec des mots, nous sommes donc #motins.

Ce festival est-il un appel aux gouvernements africains et une affirmation de la jeunesse ivoirienne ?

Un appel ? Non ils ne décrocheront jamais. Rires ! Nous faisons notre part de revendications, de rebellions. Même si nous ne nous attendons pas à ce que tout change d’un trait, nous VOULONS LE CHANGEMENT. Nous voulons également être nous, faire ce qui nous importe en attendant le jugement de l’histoire.

Dernier message à lancer à ceux qui aimeraient y participer ?

Faites des mots et rendez-vous à la fête des mots pour la recherche de la justice, la vérité et la vie. Rejoignez notre #Motinerie.

Comment participer si l’on se retrouve loin ? (Genre j’ai un texte engagé que je veux déclamer mais je ne suis pas à Abidjan, comment je fais ?)

Nous sommes en train de réfléchir à un moyen qu’on proposera bientôt sur notre page facebook École des Poètes.

Quels sont les critères/conditions de participation ?

Pour les poètes et slameurs, le texte doit être engagé. Ils doivent se faire enregistrer plus tôt en vue d’être programmés. Pour les spectateurs, l’entrée et la sortie sont libres. Il est possible de nous joindre via notre page Facebook : École des Poètes. Vous pouvez aussi suivre le hashtag #Motinerie sur les réseaux sociaux.

Si possible le chronogramme de l’évènement ?

Une  seule date à retenir, le 10 juin 2017 à 15 heures à la bibliothèque Djodjo de Bingerville.

Retrouvez ici des challenges #Motineries

Propos recueillis par Siamlo Victoria

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s